Clément et Merlin, très grand prématuré

épisode 49

Lancer l'épisode

Partagez cet épisode autour de vous

Cette semaine, je vous propose d’écouter l’Histoire de Clément, dont le petit garçon est né très grand prématuré.

Ceci dit, avant d’aller plus loin, petit message inhabituel, mais j’en profite pour souhaiter un bon anniversaire à Cécile la compagne de Clément, qui fête son anniv le jour où ce podcast est diffusé, le 2 décembre 2019.

Cécile, qui est une auditrice de ce podcast, incitait Clément depuis de nombreux mois à passer à mon micro. Et non seulement il lui a caché qu’il venait me parler, mais en plus, son anniversaire tombe cette année un premier lundi du mois, donc c’est une double surprise pour elle !

Un très bon anniv à toi, Cécile et merci d’avoir poussé ton gars à être venu me parler, c’était un chouette moment !

Pour revenir à l’épisode, Clément vous racontera son envie d’enfant, comment s’est passé la grossesse, ce qui a provoqué l’accouchement en avance et surtout, comment on fait pour ramener à la maison une toute petite crevette qui devrait normalement (entre guillemets) encore être dans le ventre de sa mère. Toute une aventure !

💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️

Histoires de Succès, mon nouveau podcast, un nouvel épisode tous les jeudis matins !

💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️💫 ⭐️ 🌟 ✨ ⚡️

🔥 Inscris-toi à la newsletter Histoires de Darons : un nouvel email pour chaque épisode, avec quelques coulisses !

➡️ Abonne-toi à Histoires de Darons :

Si le concept te plaît, parles-en autour de toi, partage sur tes réseaux sociaux, le bouche-à-oreille est encore le meilleur moyen de faire connaître ce programme qui, petit à petit, devient de plus en plus connu, grâce à vous. Tu pourras retrouver un nouvel épisode d’Histoires de Darons tous les premiers et troisièmes lundis de chaque mois !

Comment ça marche, les podcasts ?

T’abonner au podcast te permettra de récupérer les épisodes directement sur ton téléphone mobile, et les écouter dans tes déplacements. Si tu ne sais pas comment faire, Louise, chargée des podcasts chez madmoiZelle, t’explique tout dans cette vidéo. Tu recevras chaque nouvel épisode directement dans ton téléphone.

Tu veux participer ?

Si tu as une situation, une vie, qui fait de toi un papa un peu spécial, n’hésite pas à m’écrire sur histoiresdedarons@gmail.com. La seule contrainte, c’est qu’on se rencontre, soit sur Lille, soit sur Paris, on en a pour 1h/1h30 pour l’enregistrement. Et même si tu n’y es pas, envoie quand même un mail, sait-on jamais, je bouge parfois en France !

Partagez cet épisode autour de vous
Présenté par
fabflo
Commentez cet épisode !

2 commentaires
  • Bonsoir ou bon matin en fonction,

    Très belle interviews,

    Ca m’a rappelé des souvenirs, j’ai un ami qui a eu une fille qui est née à la moitié du terme et j’ai repensé un peu à ce qu’il me disait à l’époque et ce que j’ai vu car j’ai eu la chance de pouvoir voir l’enfant.

    A l’époque j’habitais au Touquet et lui à Limoges, je l’ai contacté en fin décembre pour lui souhaiter un bon anniversaire comme chaque année et il m’annonce qu’il a pas dormi depuis 48H car sa femme accouche. Coup de chance, l’établissement ferme dans 10 jours pendant une semaine et je lui propose de passer.

    Les visites autres que les parents étaient autorisées 2 jours par semaine, les parents faisaient l’allée retour tous les matins. J’ai eu l’impression que la chambre n’était pas adaptée pour que l’un des parents puisse dormir sur place mais dès leur arrivée c’était directement guidé vers la chambre, une infirmière donnait le compte rendu de la nuit et assez vite, je suis invité à attendre dans le couloir pour que les parents fassent chacun leur tour un peu de peau à peau. (Terme que je découvris ce jour là)

    Quand j’ai ensuite eu la chance et le privilège de pouvoir prendre l’enfant dans mes bras, avec un ENORME coussin et les 20 instructions de l’infirmière qui médusait car je n’en ai écouté qu’une et que je prenais parfaitement l’enfant dès le début. Bref, j’ai pas eu tout le parcours médical et 3 mois de couveuse avant de pouvoir ramener l’enfant c’est dur pour la famille et c’était toujours beaucoup d’émotion à chaque fois qu’ils se voient.

    Je sais pas si ça a du sens mais je suis retourné depuis que j’ai entendu vos premier échange et le rappel de ces moments

  • J’écoute avec émotion ce podcast car j’ai vécu un peu ça (à moindre mesure, pendant 14 jours) avec l’aînée de mes jumelles qui a été en réanimation dès la naissance. À l’inverse de ton temoignage, c’est papa qui a tissé un très gros lien avec elle car il la voyait plus souvent en faisant les aller-retour à l’hopital (je m’occupais de la première) et qui osait la prendre dans les bras avec tous les fils alors que je pensais que ma place (quand j’allais la voir) était de faire les soins et de lui tenir la main. Aujourd’hui elle va très bien et on a réunit les sœurs avec les yeux pleins de larmes. Merci pour ce témoignage. J’adore vous écouter 🙂
    PS: J’en parle un peu sur ma page fb: Mère et paire 😉

épisode 49