Antoine, jeune daron au Québec

épisode 59

Lancer l'épisode

Partagez cet épisode autour de vous

Voici l’histoire d’Antoine, français expatrié avec sa femme au Québec depuis plusieurs années. Il raconte comment s’est passé l’accouchement dans une maison de naissance du côté de Montréal.

On parle aussi de comment il anticipe l’éducation féministe de son garçon, alors qu’il est encore tout petit, et pourquoi il est content d’élever son fiston au Québec plutôt qu’en France.

Les liens dont on parle dans cet épisode :

🔥 Cette semaine, j'ai besoin de vous pour deux trucs :
Abonnez-vous à ma newsletter ! Je vous envoie tous les 15 jours un nouvel email avec des réflexions, des lectures et bien sûr mes épisodes de podcasts.
• Si vous avez 2 minutes, un iPhone ou un iPad, mettez une bonne note et un chouette commentaire sur Apple Podcasts à Histoires de Darons. Ça l'aidera vraiment à monter dans le classement et à gagner en visibilité.

(sc name=”abonnement”]

Partagez cet épisode autour de vous
Présenté par
Fabrice FLORENT

Hôte d'Histoires de Darons et Histoires de Succès, deux podcasts d'interviews. Accessoirement fondateur de madmoiZelle et Rockie, deux magazines web qu'ils sont bien.

Commentez cet épisode !

3 commentaires
  • J’ai découvert cette chaîne après avoir poncé Bliss, et je suis ravie d’avoir l´autre versant, la vision de l homme, c’est passionnant.
    Je suis en train de les écouter un à un 🤗

    Seule remarque, le tic de langage de répondre par un « ok. » à tout bout de champs, ça sonne très froid, et très répétitif 🤪

    • Merci pour ton commentaire ! Et concernant le “ok”, j’me suis rendu compte que je le disais beaucoup plus dans mes interviews à distance, parce que de visu, j’ai plutôt tendance à approuver de la tête sans rien dire… un enseignement de plus tiré du confinement 🙂

  • J’écoute de temps en temps ce podcast très agréable et très instructif sur le regard masculin de la parentalité.
    Actuellement en formation d’accompagnante périnatale, je souhaiterais venir préciser quelque chose à propos du cordon ombilical. Le cliché du père qui coupe le cordon pour séparer symboliquement le bébé de sa mère renvoit à une fausse croyance. En réalité, le placenta appartient au bébé, ils sont tous les deux issus des mêmes cellules. Le bébé est donc relié, dans le ventre de sa mère, à une partie de lui, pas à sa mère. Il faut désacraliser le fait de couper le cordon.

épisode 59